Les coulisses des concerts de KISS : des anecdotes surprenantes

Depuis leur formation en 1973, le groupe de rock KISS a enflammé les scènes du monde entier avec des concerts mémorables. Mais derrière ces performances spectaculaires se cachent de nombreuses anecdotes surprenantes qui ont marqué les coulisses de ces concerts légendaires. De l’excès à l’imprévu, en passant par les moments de tension, découvrons ensemble les secrets des coulisses de KISS.

Des tenues extravagantes

Qui ne reconnaît pas les célèbres maquillages et costumes de KISS ? Mais saviez-vous que les membres du groupe ne se sont pas toujours entendus sur le choix de leurs tenues ? En effet, lors de leur première tournée en 1973, le guitariste Paul Stanley avait créé une tenue en léopard pour le batteur Peter Criss, qui a refusé de la porter. Il a finalement opté pour un costume de chat, inspiré par son surnom \ »Catman\ ». Quant au bassiste Gene Simmons, il a toujours eu un rôle déterminant dans le choix des tenues, allant jusqu’à créer son propre costume de démon avec des ailes en vraies peaux de chauve-souris !

Mais les tenues extravagantes de KISS ont parfois causé des problèmes techniques. Lors du tournage du clip de la chanson \ »Lick It Up\ » en 1983, Gene Simmons a eu du mal à porter son costume de démon car ses ailes étaient si lourdes qu’il pouvait à peine bouger. Il a dû les retirer pour pouvoir jouer correctement. Malgré ces petits aléas, les tenues de KISS ont contribué à leur image de groupe décalé et ont fait partie intégrante de leurs concerts.

Des effets pyrotechniques impressionnants

Les concerts de KISS sont également connus pour leurs effets pyrotechniques spectaculaires. Mais ces effets ont parfois réservé quelques surprises aux membres du groupe. Lors d’un concert en 1976, le bassiste Gene Simmons a été pris de court lorsqu’une boule de feu a été lancée sur scène, le faisant tomber à genoux en plein solo de basse. Il a continué à jouer en sautant sur une jambe, mais a finalement dû quitter la scène pour éteindre ses cheveux en feu ! Une autre fois, lors d’un concert en 1990, le guitariste Paul Stanley a été brûlé au visage par une flèche enflammée tirée par le batteur Eric Carr. Heureusement, les blessures étaient mineures et les membres du groupe ont continué à jouer malgré tout.

Malgré ces incidents, les effets pyrotechniques font partie intégrante des concerts de KISS et ont contribué à leur réputation de groupe explosif sur scène.

Des moments de tension

Comme tous les groupes de rock, KISS a également connu des moments de tension en coulisses. Les membres du groupe ont souvent eu des désaccords sur la direction musicale à prendre, ce qui a entraîné des disputes et des conflits. En 1980, le batteur Peter Criss a quitté temporairement le groupe en raison de ces tensions, avant de revenir quelques mois plus tard. Et en 2001, le guitariste Ace Frehley a également quitté le groupe en raison de différends avec les autres membres. Malgré ces tensions, KISS a toujours réussi à se réunir pour offrir des concerts inoubliables à leurs fans.

Une autre source de tension en coulisses a été l’utilisation de drogues et d’alcool par certains membres du groupe. En 1982, le guitariste Ace Frehley a été renvoyé du groupe en raison de son addiction à l’alcool et aux drogues. Il a été remplacé par Vinnie Vincent et Tommy Thayer avant de revenir brièvement en 1996 pour une tournée d’adieu. Ces problèmes de drogue et d’alcool ont également entraîné des disputes entre les membres du groupe, mais ils ont finalement réussi à surmonter ces difficultés et à se concentrer sur leur musique.

Des imprévus sur scène

Malgré une préparation minutieuse, il arrive parfois que des imprévus se produisent pendant les concerts de KISS. En 1998, lors d’un concert en Australie, le bassiste Gene Simmons a été surpris par un fan qui a réussi à monter sur scène et à lui voler sa langue de démon, un accessoire qu’il utilise pour cracher du feu. Le fan a ensuite été arrêté par la sécurité, mais Gene Simmons a dû improviser un nouveau numéro pour terminer le concert.

Une autre fois, lors d’un concert en 2010, le guitariste Tommy Thayer a eu un problème de micro et a dû improviser une performance acoustique de la chanson \ »Beth\ » avec le batteur Eric Singer. Les fans ont été ravis de cette surprise et ont applaudi Tommy Thayer pour sa performance improvisée.

Des moments de partage avec les fans

Malgré les anecdotes surprenantes en coulisses, KISS est également connu pour son interaction avec ses fans pendant les concerts. Les membres du groupe sont souvent descendus dans la foule pour saluer les fans et signer des autographes. Mais certaines rencontres avec les fans ont été encore plus mémorables. En 1977, lors d’un concert à Détroit, le guitariste Ace Frehley a été rejoint sur scène par un fan déguisé en Batman, qui a réussi à jouer de la guitare avec le groupe pendant quelques minutes avant d’être éjecté par la sécurité.

En 2017, lors d’un concert à Glasgow, le bassiste Gene Simmons a repéré une fan dans le public qui tenait un panneau indiquant qu’elle était sur le point de se marier. Il a alors invité la fan sur scène pour lui offrir un baiser avant son mariage, une tradition bien connue des concerts de KISS. Ce moment a été immortalisé par une photo qui a fait le tour du monde.

En conclusion

Les concerts de KISS sont bien plus que des performances musicales, ce sont de véritables spectacles qui ont marqué l’histoire du rock. Derrière les masques et les maquillages se cachent des anecdotes surprenantes et des moments de partage avec les fans qui ont contribué à leur légende. Malgré les tensions et les imprévus, KISS a su rester fidèle à son image de groupe décalé et à offrir des concerts mémorables à ses fans à travers le monde.